Adolescent Sexual and Reproductive Health Needs in Emergencies

KEY STATISTICS

• Nearly 1.2 million adolescents die each year, mainly to preventable causes—such as complications from pregnancy and/or giving birth—around the world.1 Two-thirds of these deaths occurred in the least developed countries in Africa and Southeast Asia.1

• Approximately 23 million girls aged 15-19 years have an unmet need for contraception, and every year approximately 3.9 million girls aged 15-19 years undergo unsafe abortions.2

• Globally, about 1 in 5 women aged 20-24 were married before the age of 18.3

• In the least developed countries, around 40% of women were married before 18, with 12% of women married before 15 years old.4 Girls who marry before 18 years old are more likely to experience violence within the marriage than girls who marry later.5

• Estimates of deaths caused by direct conflicts suggest that more than 90% of all casualties occur among young adult males.6

Read more here

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA SDSR ORGANISEE PAR SHARE NET INTERNATIONALE

Share-Net Burundi a participé à la 1ère conférence Internationale sur la Santé Sexuelle et reproductive, organisée par Share Net International sous le thème principal : « S’engager ensemble dans l’application des connaissances » du 8 au 10 Octobre à Amsterdam.

Cet événement innovant et dynamique a ressemblé des chercheurs, des praticiens et des décideurs politiques issus de plus de 90 communautés de pratiques et de 50 organisations de différents pays du monde dans le but d’engager un dialogue franc et développer ensemble des produits de connaissance concrets et fondés sur des évidences qui seront utilisés pour influencer positivement les politiques et les pratiques en matière de Santé et Droits Sexuels et Reproductifs.

Cette conférence s’est articulée spécifiquement autour de deux thématiques: « Briser le silence autour de l’infertilité » et « Accès aux des services de santé sexuelle et reproductive de qualité pour les personnes affectées par un conflit, une fragilité ou une crise » ; pour chaque thématique une revue narrative a été réalisée et des dialogues délibératifs ont été organisés au préalable afin d’identifier les domaines d’interventions prioritaires et le type de produits de connaissance qui seront développés au cours de la conférence.

La conférence a été marquée par des discours de haute personnalité pour planter le décor et amorcer les débats (venue du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas, du Nigeria, d’Inde, et d’autres nombreux pays). Le reste des activités se sont articulées autour des présentations, des témoignages, des panels, et des travaux en groupes suivi de séances d’échanges et débats.

Les sujets importants abordés lors de la conférence étaient : rendre les services de SDSR adaptés aux jeunes, l’infertilité est une préoccupation liée aux droits de l’homme, à la santé publique, à l’économie et à l’environnement, plaidoyer pour intégrer la gestion de l’infertilité sur l’agenda du CIPD, chercher des moyens de faire en sorte que la majorité des fonds atteignent les personnes en crise, utiliser des vidéos comme moyen de communication efficace, et bien plus encore.

A l’issue de la conférence,18 produits de connaissance ont été développés sur les 2 thèmes. Ces produits de connaissance comprenaient des articles, des infographies, des vidéos, des plans de cours, des notes conceptuelles, des listes de contrôle, des conceptions de projet et des kits de formation, etc. La plupart de ces produits étaient presque achevés pour être utilisé prochainement (ex : Share Net International Statement for the Nairobi Summit) mais d’autres nécessitent d’être affinés et adaptés aux différents contextes avant d’être utilisés.

HIGHLIGTS

Omotade Alalade (du Nigéria), la fondatrice de la Beibei Haven Foundation, a expliqué à quel point son expérience personnelle de la stérilité lui avait inspiré la création de sa propre fondation pour se rapprocher des autres. Beibei Haven est une fondation qui fournit un soutien médical et psychologique aux personnes souffrant d’infertilité au Nigéria.

Jorris Juriens, (du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas), a déclaré : “Nous devons intégrer la santé et droits sexuels et reproductifs sur l’agenda du manuel des équipes d’intervention travaillant dans des contextes touchés par une crise.”

Action mondiale accélérée en faveur de la santé des adolescents (AA-HA!) Orientations à l’appui de la mise en œuvre dans les pays

Résumé d’orientation

Les objectifs de développement durable (ODD), qui visent à parvenir à un développement économique, social et environnemental mondial durable d’ici à 2030, ne seront pas atteints sans investissements dans la santé et le bien-être des adolescents. La programmation en faveur de la santé des adolescents, dans le secteur de la santé et dans d’autres secteurs, qui devraient prêter attention aux besoins des adolescents dans tous les aspects de leur action, sera cruciale à cet égard. La Stratégie mondiale pour la santé de la femme, de l’enfant et de l’adolescent (2016-2030) a été lancée en 2015 dans le but de soutenir les objectifs de développement durable. Elle offre une occasion sans précédent d’améliorer la santé des adolescents et de répondre plus efficacement à leurs besoins. La Stratégie mondiale envisage un monde dans lequel chaque femme, chaque enfant et chaque adolescent réalise ses droits à la santé physique et mentale, et elle considère que les adolescents sont essentiels à la réalisation des ODD. Pour appuyer la mise en œuvre des objectifs spécifiques de la Stratégie mondiale relatifs à la santé et au développement des adolescents, et en réponse à une demande des États Membres lors de la Soixante-Huitième Assemblée mondiale de la Santé en mai 2015, les partenaires des Nations Unies, emmenés par l’Organisation mondiale de la Santé, ont formulé des orientations visant à appuyer la mise en œuvre par les pays d’une action accélérée en faveur de la santé des adolescents (AA-HA!). Ces orientations sont fondées sur les contributions reçues lors de consultations approfondies avec les États Membres, les organisations du système des Nations Unies, les adolescents et les jeunes, la société civile et d’autres partenaires.

Lire la suite ici…

1 9 10 11 12 13 50