Enquête sur les déterminants de l’abandon de la pratique contraceptive au Burundi

Posted by nimda on février 25, 2016 at 8:44



l’ampleur et les causes d’abandon de la pratique contraceptive ainsi que les déterminants de l’utilisation des services de PF au Burundi ».  Elle vise l’analyse approfondie de la qualité des soins offerts dans les services de planification familiale, de l’ampleur d’abandon de la pratique contraceptive et ses causes sous-jacentes ainsi que des facteurs susceptibles d’influencer  la continuité de la pratique contraceptive.

L’enquête sur terrain a été réalisée dans huit provinces du Burundi, dont  quatre Ngozi (50,1%) Bujumbura Mairie (42,6%),Ruyigi (33,0%)et Muyinga (27,4%) qui présentent des taux de prévalence contraceptive plus élevés que la moyenne nationale (25,3%) et quatre autres Makamba (18,9%) , Gitega (17,7%) , Bururi (13,8%) et Mwaro (10,5%) qui accusent des taux inférieurs à la moyenne nationale, et cela pendant plus de trois années consécutives (Bilan Annuel du PNSR, 2012).

L’objectif général de l’étude est d’évaluer l’ampleur et les causes d’abandon de la pratique contraceptive et d’identifier les déterminants de l’utilisation des services de Planification Familiale (PF).  De façon spécifique, l’étude se propose de répondre aux questions suivantes : – Quelle est l’ampleur du phénomène d’abandon de la pratique contraceptive et quelles en sont les causes ? – Quels sont  les facteurs susceptibles d’améliorer la continuité de la pratique contraceptive ? – Quels sont les facteurs pouvant expliquer les disparités provinciales quant à l’utilisation des méthodes contraceptives ? – Quels sont les principaux obstacles à l’adoption des méthodes contraceptives ? – Quelles sont les perceptions des utilisatrices quant à la qualité et  l’organisation des services de  PF ? – Les connaissances et les compétences cliniques et communicationnelles des prestataires permettent-elles  d’offrir des services de PF de qualité aux utilisatrices ?  – Quels sont les attitudes et comportements des prestataires par rapport à l’offre de services de PF ?

Pour répondre à ces différentes questions, nous avons fait recours aux méthodes tant quantitatives que qualitatives. Les méthodes  quantitatives ont constitué en la collecte d’informations au niveau des ménages, qui ont  fourni des variables sociodémographiques, économiques et comportementales présumées comme étant des variables indépendantes de l’utilisation ou non des méthodes contraceptives.

Enquête TRaC MAP les déterminants de l’utilisation du condom(15-24ans)


Write a Reply or Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*
*


Translate »